DIY déco : fabriquer un meuble potager

Les propriétaires de petites cuisines ou d’appartements encombrés connaissent ce problème : sans jardin, il est beaucoup plus compliqué de cultiver un potager. A moins que… Pour combiner manque d’espace et envie de bien manger, voici un DIY très facile à réaliser qui va vous permettre de faire pousser quelques herbes aromatiques et même des fruits dans votre cuisine !

Ce qu’il vous faut pour un meuble potager

Pour réaliser ce DIY déco, inutile de vous ruiner. Il vous suffit simplement de :

  • Une vieille commode que vous n’utilisez plus ;
  • Un pistolet à colle ;
  • Une perceuse ;
  • Des bâches en plastique ;
  • De la terre ;
  • Des semis.

Si vous ne possédez pas d’outillage, sachez que vous pouvez en louer ou faire appel à un amateur de votre commune grâce à des sites de jobbing. Préférez des marques de renom pour être sûr de la qualité de vos produits, comme par exemple un pistolet à colle Makita, Bosch, Stanley, etc.

Étapes de construction du meuble potager

Source : Pinterest

Vous allez le voir, construire un meuble potager n’a rien de bien sorcier.

Tout d’abord, vous allez retirer tous les tiroirs de votre commode. Sur chacun, vous allez coller deux morceaux de bâche en plastique : l’un à l’intérieur et l’autre à l’extérieur. Il est important que le morceau intérieur recouvre toutes les surfaces de bois.

Ensuite, vous allez réaliser quelques trous à l’intérieur des tiroirs à l’aide votre perceuse FACOM, mais attention à ne pas trouer la seconde bâche ! Il peut être recommandé de mettre en place la deuxième bâche après cette étape si vous voulez être sûr de ne rien endommager.

Une fois ceci fait, il ne vous reste plus qu’à verser de la terre dans vos tiroirs et de planter vos semis : herbes aromatiques, fraises et framboises sauvages se plairont parfaitement dans votre nouveau meuble potager.

Enfin, replacez les tiroirs dans votre commode en prenant soin des laisser entrouverts. Arrosez de temps en temps, et les plantes sortiront de vos tiroirs une fois prêtes à être mangées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *